2015-05_FemmesLeaders_GGiguere_0520_LRVoici la vision de l’audace de Carolyne Chatel, diplômée 2014 de l’EMBA McGill-HEC Montréal, Cofondatrice, directrice exécutive au développement International, recherches et éducation de WIGUP TV (When I grow up TV), un réseau interscolaire créatif qui a été conçu en vue d’inspirer les jeunes âgés de 9 à 14 ans à devenir qui ils sont vraiment.

Qu’est-ce que l’audace?

C’est avec une citation de l’écrivain et humoriste américain Marc Twain que Carolyne a expliqué ce qu’est l’audace pour elle : «They didn’t know it was impossible so they did it». (Traduction libre : Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait.) Ainsi, pour Carolyne, l’audace est avant tout un état où on met nos talents en lumière et où on fonce. Pour pouvoir faire preuve d’audace, il faut avoir des alliés, des gens qui croient en nous, mais aussi, qui ont peur pour nous, ce qui nous permet de prendre conscience de l’audace dont on fait preuve.

L’audace et le courage sont les moteurs de l’action pour Carolyne mais, c’est sa vision à long terme, sa connaissance d’où elle souhaite aller, qui lui donne la confiance d’être audacieuse.

L’audace comme gestionnaire et collaboratrice

Dans son entreprise, elle apprécie lorsqu’il y a un peu de résistance au changement, elle estime que c’est un bon signe, un signe que les gens aiment la situation actuelle, qu’ils y tiennent. Lorsqu’elle rencontre de la résistance à une décision plus audacieuse, elle s’accorde une période de réflexion supplémentaire pour chercher à comprendre ce qui amène les gens à hésiter. Carolyne est convaincue que c’est en collaborant qu’elle arrive réellement à poser des gestes plus audacieux. C’est pourquoi elle cherche à installer un climat de collaboration propice aux décisions audacieuses dans son entreprise. Elle souhaite ainsi célébrer et s’inspirer de l’audace des gens avec qui elle travaille, et non gérer leur audace. Enfin, Carolyne estime aussi qu’il faut accepter d’être imparfait et que l’échec fait partie de la vie, qu’il ne doit pas être un frein à l’audace. Sa confiance et sa passion servent de modèle à ses collaborateurs.

À lire aussi:

L’audace selon Kim Cosgrove (EMBA 2010)

L’audace selon Ève Laurier (EMBA 2011)