Nouvelles

/Nouvelles

Deux diplômés de l’EMBA finalistes pour le prix RCGT de l’AMBAQ

Clyde Sharpe (EMBA 2017) et Sébastien Grimard (EMBA 2018) finalistes pour le prix RCGT de l’AMBAQ L'Association des MBA du Québec a mis sur pied l’événement OR2018 qui met en lumière différents acteurs du repreneuriat d’entreprise au Québec et qui aura lieu le 15 mars prochain. L’objectif  est de mettre en relation des gestionnaires expérimentés de la nouvelle génération, des spécialistes de la relève, des repreneurs à succès et des entrepreneurs innovants. Une partie de l’événement sera consacrée à un jeu participatif conçu par Raymond Chabot Grant Thornton et l’AMBAQ, misant sur les connaissances de la réalité entrepreneuriale d’un transfert d’entreprise. Six entreprises finalistes compétitionneront pour un grand prix de 5000$ qui devra servir à faire avancer un projet innovant. L’événement est ouvert à tous et le public présent lors de l’événement pourra aider à faire gagner l’un des repreneurs finalistes. Les finalistes sont des entreprises transférées avec succès, sélectionnées en fonction de leur modèle d’affaires, leur offre de produits ou de services et leur capacité à sortir des paradigmes conventionnels. Parmi elles, deux entreprises sont dirigées par la famille de diplômés de l'EMBA McGill-HEC Montréal:   Elasto Proxy Clyde Sharpe (EMBA 2017), Directeur général Elasto Proxy est une entreprise familiale dont les racines sont bien ancrées, ayant de solides relations commerciales et une présence mondiale en croissance dans l’industrie du caoutchouc et des matières plastiques. Grimard Sébastien Grimard (EMBA 2018), Vice-président exécutif Née au Saguenay, cette importante entreprise familiale offre par le biais de ses divisions, Électricité Grimard, Construction Grimard, Automatisation Grimard et Télécommunications Grimard, des services complets et diversifiés aux secteurs industriel, institutionnel et commercial.   Pour aider Sébastien et Clyde à gagner, participez à l’événement du 15 mars.

février 1st, 2018|EMBA 2017, EMBA 2018, Nouvelles|0 commentaire

Annick Bergeron (EMBA 2018) devient secrétaire générale de l’Université d’Ottawa

D’étudiante à administratrice : Annick Bergeron (EMBA 2018) devient secrétaire générale de l’Université d’Ottawa Le jour de la remise de son dernier travail de l'EMBA McGill-HEC Montréal, sa dernière journée comme étudiante, Annick Bergeron, avocate de formation, a également été nommée secrétaire générale de l'Université d'Ottawa. «Mon EMBA m’a permis de développer mes compétences en gestion et en stratégie et m’a fourni les outils qui me permettent aujourd’hui de proposer des approches innovantes,» explique Annick. Dans son nouveau rôle, Annick aura sans aucun doute plusieurs opportunités de mettre en pratique ces nouvelles compétences et d’avoir un impact positif. Voici la description de son nouveau rôle et une courte biographie décrivant son parcours tel que publié sur le site web de l’Université d’Ottawa : Rôle : La secrétaire générale est le plus haut conseiller en matière de gouvernance à l’Université. Elle fournit aux membres de la communauté universitaire des renseignements, des conseils et des interprétations relatifs au cadre de gouvernance de l’Université. En vertu de la Loi de l’Université d’Ottawa, 1965, la secrétaire générale de l’Université est secrétaire du Bureau des gouverneurs, du Sénat, et de leurs comités respectifs. À ce titre, elle coordonne et facilite les activités de ces organes afin d’assurer le fonctionnement efficace du système de gouvernance bicaméral de l’Université. La secrétaire générale a sous sa responsabilité les activités du Secrétariat ainsi que celles des services juridiques, des Archives et du Bureau de l’accès à l’information et de la protection de la vie privée de l’Université d’Ottawa. [Source : www.uottawa.ca/] Biographie : Avocate de formation, Me Bergeron possède plus de 25 ans d'expérience au sein du secteur académique, de cabinets professionnels, du gouvernement fédéral et du gouvernement provincial du Québec. En 2005, elle a été nommée Directrice des affaires [...]

février 1st, 2018|Droit, Droit, Éducation, EMBA 2018, Promotions|0 commentaire

Victor Duro (EMBA 2017) se joint à Alice & Smith comme investisseur et VP

Victor Duro (EMBA 2017) se joint à Alice & Smith comme investisseur et Vice-président développement des affaires Victor Duro, diplômé de l’EMBA McGill-HEC Montréal en 2017, s’est joint récemment à Alice & Smith Studio en tant qu’investisseur et Vice-président développement des affaires. Situé à Montréal, le studio Alice & Smith se spécialise dans les jeux en réalité alternée. En plus d’avoir orchestré le lancement de nombreux jeux vidéo, il a réalisé des campagnes mondiales dans plus de 80 pays. Reconnu pour son expertise dans le domaine des jeux d’enquête et des jeux en réalité alternée, le studio Alice & Smith a, par exemple, attiré plus de 350 000 joueurs avec sa plus récente création, Walking Titan.  Le studio a aussi été mandaté par NBC Universal pour agir à titre de consultant sur la série télé Mr. Robot. Fort de ce bagage, le studio a décidé il y a un an de lancer un projet ambitieux: NITE Team 4. NT4 est inspiré des plus récentes plateformes de piratage militaire et civil, c’est un jeu de simulation qui propose de revivre les cyber-attaques les plus célèbres de la dernière décennie. « À titre de vice-président développement des affaires, mes principales fonctions sont de travailler au rayonnement du studio ainsi que de nos jeux et en particulier notre dernier titre « NITE TEAM 4 ». Il y a longtemps que je souhaitais créer ou investir dans une compagnie mais je sentais que je n’avais pas les outils et le bagage nécessaire pour faire le saut. C’est ainsi que quelques mois après avoir complété mon EMBA, lorsque Nathalie et Andréa les fondatrices d’Alice & Smith, que je connais depuis près de 10 ans, m’ont présenté leur projet j’ai été en mesure de prendre une décision avisée. La décision fût d’autant [...]

Geneviève Auclair (EMBA 2017) reçoit la Médaille du service méritoire

Geneviève Auclair (EMBA 2017) reçoit la Médaille du service méritoire Geneviève Auclair, diplômée de l’EMBA McGill-HEC Montréal, recevra aujourd’hui la Médaille du service méritoire, une distinction honorifique, à la Citadelle de Québec de son Excellence la très honorable Julie Payette, gouverneure générale du Canada. Geneviève recevra cette médaille au côté de plus de 25 Canadiens qui ont fait preuve d’excellence, de courage ou d’un sens exceptionnel du devoir qui seront, eux aussi, reconnus en recevant une distinction honorifique. La gouverneure générale du Canada remet des distinctions honorifiques au nom de tous les Canadiens dans diverses communautés au pays pour partager des histoires inspirantes, célébrer les contributions méritoires à la société et rassembler les Canadiens. Geneviève Auclair, M.S.M. Montréal et Puvirnituq (Québec) Médaille du service méritoire (division civile) La médecin Geneviève Auclair a piloté une campagne fructueuse visant à recruter des spécialistes des soins de la santé au Centre de santé Inuulitsivik de Nunavik ainsi qu’à renseigner les jeunes de la région sur les possibilités de carrière comme docteur, infirmier et technicien. Lors de son mandat en tant que chef du département de médecine, l’effectif permanent a augmenté notablement à mesure que les nouveaux médecins et employés de soutien arrivaient et choisissaient de rester plus longtemps, ce qui a permis de fournir aux résidents de la région des soins de santé plus stables. Source : http://www.gg.ca/document.aspx?id=17056&lan=fra   Cette cause est très importante pour Geneviève et, au cours de son parcours à l’EMBA McGill-HEC Montréal, elle y a d’ailleurs sensibilisé plusieurs de ses collègues de classe. La perspective très différente de Geneviève sur le monde de la gestion et la société en générae a grandement enrichi les discussions au sein de sa cohorte. Toute la grande famille de l’EMBA [...]

Josée Duplessis (EMBA 2016) nouvelle directrice principale, Affaires publiques – Canada du CN

Josée Duplessis, diplômée de l’EMBA McGill-HEC Montréal en 2016, a été nommée au poste de directrice principale, Affaires publiques – Canada du CN, la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada et ses filiales ferroviaires. Dix-huit mois seulement après sa graduation de l’EMBA, Josée a déjà atteint son objectif : « J’ai été attirée par l’EMBA par désir d’effectuer un virage dans ma carrière; de la politique vers le monde des affaires.  Le programme m’a permis de reconnaître les compétences apprises en gestion publique pour effectuer un transfert de celles-ci et d’atterrir, avec un beau défi, dans la grande entreprise qu’est le CN,»   a confié Josée à l’équipe de l’EMBA. En effet, sociologue de formation, Josée s’est illustrée par son implication en politique fédérale et municipale. Depuis sa graduation de l’EMBA et jusqu’à récemment, elle occupait les fonctions de directrice de cabinet du ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social du Canada et ministre responsable de la Société canadienne d’hypothèque et de logement. Josée avait auparavant été à la tête du conseil d’administration de Recyc-Québec et a travaillé à la restructuration de la gouvernance de communautés autochtones. Sur la scène municipale, elle a occupé diverses fonctions, dont  présidente du comité exécutif à la Ville de Montréal et responsable de dossiers d’urbanisme et d’espaces naturels pour l’île de Montréal en plus d’être membre de la commission de développement économique et conseillère de l’arrondissement du Plateau Mont-Royal.

4 nouveaux récipiendaires de bourses de l’EMBA

Cette année, l’Executive MBA McGill – HEC Montréal remet quatre bourses d’admissions à des candidats de son programme qui sont gestionnaires d’organisation à but non lucratif (OBNL) ou gestionnaires issu des peuples autochtones. Ces bourses s’adressent à des gestionnaires qui ont déjà un impact important dans leur milieu respectif et dans la société en général et nous espérons que le programme leur donne les outils, le réseau et la confiance pour décupler cette influence. « Le monde dans lequel nous vivons est continuellement en pleine mutation. Les défis sont de plus en plus complexes et, en tant que leaders, nous avons besoin, pour les relever, d’affiner nos compétences pour être à la hauteur de la tâche, de faire preuve de plus de créativité pour donner plus d’opportunités de réussite à chacun des 7 milliards d’individus qui peuplent la planète mais aussi de travailler en réseau pour être plus forts. Voilà ce qu’offrent McGill et HEC Montréal à travers l’Executive MBA depuis maintenant dix ans. Je suis très heureux d’appartenir à cette nouvelle génération de leaders ! » Roméo Essou, directeur général des programmes et subventions à l’African Institute for Mathematical Science (AIMS) et récipiendaire 2017 d’une des bourses pour gestionnaires d’organisme à but non lucratif. «J’ai très à cœur l’organisation que je dirige depuis une vingtaine d’années et je souhaite contribuer davantage à son développement. Le programme EMBA McGill - HEC Montréal représente une opportunité exceptionnelle pour m’aider à atteindre ce but. J’ai choisi l’EMBA pour l’occasion unique de pouvoir rencontrer des professionnels de plusieurs milieux. » Hélène Meilleur, directrice de Défi Travail Argenteuil Voici les récipiendaires des bourses 2017-2019 : Kakwiranó:ron Cook, bourse EMBA pour gestionnaire d’origine autochtone Kakwiranó:ron est administrateur responsable des relations avec les [...]

Recommandations pour un conseil d’administration efficace

Recommandations pour un conseil d’administration efficace Comment s’assurer d’avoir un conseil d’administration (CA) efficace ? Voici les recommandations de : Louise St-Pierre, ex-présidente et chef de la direction de Cogeco Connexion et présidente du conseil du Domaine Forget ; Josée Duplessis (EMBA 2016), chef de cabinet pour le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social du Canada ; Guillaume Lavoie (EMBA 2016), associé chez Lavery Avocats et membre du conseil d’administration du cabinet ; Ginette Mailhot (EMBA 2014), fondatrice de Capital Humain Plus, présidente du CA de la Corporation de Développement Économique de la MRC de Joliette et d'Anges Québec.  Décider si l’on veut réellement avoir un CA. Ginette Mailhot est une entrepreneure aguerrie. Elle est d’avis que plusieurs entrepreneurs auront toujours des réserves à mettre en place un conseil d’administration (ou un comité consultatif) dans leur organisation tout simplement parce qu’ils croient que « c’est lourd et que ça coûte cher ». Bien qu’elle reconnaisse qu’il y a une part de vérité dans cela, Ginette est convaincue que le CA est synonyme de rigueur. Travailler avec un conseil exige de la structure, ce qui peut souvent être gage d’une plus grande efficacité. Réfléchir à qui on désire comme administrateurs. Pour Louise St-Pierre, il faut se battre pour la diversité, sous toutes ses formes, celle qui est liée à l’identité de chacun. Elle note donc que puisque nous avons tous des préjugés, nous devons nous’assurer qu’ils n’influencent pas nos choix. Selon Ginette Mailhot, les gens de l’externe de notre entreprise sont très importants. Ils peuvent être particulièrement utiles pour aider l’entreprise là où l’expertise peut manquer à l’interne. Elle recommande donc d’oser demander aux gens qui ont énormément d’expertise, aux gens qu’on admire. [...]

octobre 18th, 2017|Diplômés, Infolettre, Nouvelles|0 commentaire

Ginette Mailhot est nommée présidente du CA d’Anges Québec

Ginette Mailhot croit fermement au soutien du développement du milieu des affaires et le démontre dans les gestes qu’elle pose depuis l’obtention de son diplôme de l'EMBA McGill-HEC Montréal en 2014. Elle a vendu le cabinet d'assurances, la turquoise, dont elle était la chef de la direction; elle a fondé Capital Humain Plus, une boîte de consultation; elle a été nommée présidente du conseil d’administration de la Corporation de développement économique de la municipalité régionale de Joliette (CDÉJ) et elle s'est jointe à Anges Québec comme membre investisseur. Le succès qu'elle connaît dans son nouveau parcours a été souligné récemment: elle a été nommée présidente du conseil d'administration d'Anges Québec.

Suzanne Gagnon (EMBA 2018) – directrice nationale de l’évolution de l’offre chez Sobeys inc.

Suzanne Gagnon (EMBA 2018) a été nommée directrice nationale de l'évolution de l'offre chez Sobeys inc. Suzanne Gagnon complète actuellement la dernière partie du programme EMBA McGill-HEC Montréal: la rédaction de son travail final. Quelques mois avant l'obtention de son diplôme, elle a été nommée directrice nationale, Évolution de l'offre chez Sobeys inc. Suzanne a été choisie par Sobeys pour faire notre programme et il semble clair que l'entreprise avait des plans pour elle. Suzanne travaille chez Sobeys depuis plus de 20 ans maintenant. Elle a débuté en tant que gestionnaire de catégorie et a développé une expertise dans le développement de produits et la mise en marché pour la chaîne de supermarchés canadienne. Dans son nouveau rôle, elle sera responsable de l'innovation et du développement de tous les marchés de Sobeys et de toutes les catégories de produits vendus dans les supermarchés «et peut-être d'autres qui n'y sont pas encore» a ajouté Suzanne, visiblement très excitée par ce nouveau défi au niveau national.

10 excellentes raisons d’entreprendre un EMBA

Pourquoi faire un EMBA? 10 raisons selon les étudiants actuels de notre Executive MBA Il y a autant de raisons de faire un programme comme l’EMBA McGill-HEC Montréal qu’il y a de candidats au programme. Nous avons donc demandé aux participants qui ont entamé le programme récemment, tous des dirigeants et entrepreneurs d’expérience, quelles étaient leurs raisons de faire le programme. Voici quelques-unes de leurs réponses anonymes, regroupées en «10 excellentes raisons d’entreprendre un EMBA»! 1. Me développer personnellement / Self Development “I feel humbled by what there is still to learn”. «Faire le point de mes connaissances et aptitudes, évaluer mon niveau de connaissances et de compétences dans le domaine de la gestion stratégique à une échelle plus grande que celle à laquelle mon expérience actuelle m'a exposé - ceci me permettra de déceler mes points d'amélioration et d’y travailler pour être capable de mieux servir mon entreprise et l'humanité en général.» «Pour moi, c’est le besoin de me ressourcer tant au niveau professionnel que personnel.» “I think that the EMBA will help me better understand myself and have a better perspective of how successful leaders face and overcome challenges.” 2. Avoir un impact dans mon organisation/ Have an impact within my organization ‘Further strengthen my contribution to the growth of the company while increasing my knowledge of business management theory to become the global leader that I strive to be.’ «Faire la différence dans la livraison de mes mandats.» «La compagnie que j’ai fondée il y a plusieurs années a besoin d’innover, d’une nouvelle vision, d’obtenir le nouveau pouls du monde des affaires.» ‘I want to adapt as many new concepts and procedures in our organization in order to keep it current.’ «Je [...]

octobre 13th, 2017|EMBA 2019, Participants actuels|0 commentaire