je-vois-mtl-francine-sylvieLe 17 novembre dernier, a eu lieu le grand événement du mouvement «je vois mtl». L’objectif des leaders de ce mouvement est de changer l’état d’esprit collectif afin de redonner confiance et fierté envers la métropole et contribuer à donner un nouvel élan au grand Montréal et à son économie.

Alors que l’événement a permis la création de 180 projets et actions et que près de 1500 personnes ont participé à l’événement, dont des gens d’affaires, des universitaires, des politiciens, des citoyens, les diplômés de l’EMBA McGill-HEC Montréal se sont eux aussi investis dans ce mouvement pour l’avenir de Montréal. Ils ont occupé différents rôles en tant que «rapporteurs», leader de projet ou animatrice afin d’eux-aussi, contribuer à l’impact d’un tel événement sur l’avenir de la métropole.

D’une part, huit diplômés de l’EMBA ont pris part à l’événement à titre de « rapporteur » soit, Caroline Daniel (EMBA 2010), Nicole Gadbois-Lavigne (EMBA 2010), Carole Gins (EMBA 2010), Francis Harvey (EMBA 2012), Ève Laurier (EMBA 2011), Marie-Claude Pelletier (EMBA 2012), Geneviève Rossier (EMBA 2012) et Alexandre Viau (EMBA 2012).

Leur rôle était d’encadrer le travail du leader des projets à une table de travail, de faire le lien entre l’atelier de travail et l’organisation de je vois mtl. Tous les diplômés semblent avoir été impressionnés par la mobilisation rapide autour de l’événement, par son ampleur, par l’énergie sur place, par le sérieux et la diversité des projets proposés de même que par l’engagement de la communauté à rajeunir Montréal. Ils ont tous appris de l’expérience et souhaitaient donc s’impliquer à nouveau dans ce type d’événement.

D’autre part, deux de nos diplômés ont elles-mêmes présenté un projet. En effet, Marie-Josée Desrochers (EMBA 2013), directrice principale, planification artistique & relations internationales de l’OSM et une collègue, Mme Madeleine Careau, chef de la direction de l’OSM, ont présenté le projet Académie internationale d’orchestre de Montréal, un programme de formation spécialisée à l’instar des grandes académies internationales qui offrirait aux participants une formation orchestrale intensive avec de grands artistes et professeurs internationaux sous l’égide de Kent Nagano et des musiciens de l’OSM.  De plus, Francine Verrier (EMBA 2012), Directrice des relations avec la collectivité à l’École de technologie supérieure (ÉTS) a présenté le projet LUDIC (Laboratoire Universel Des Innovations Citoyennes). Il s’agit d’un laboratoire apportant des solutions concrètes aux grands défis urbains de Montréal, une «pépinière de solutions pratiques et durables» pour améliorer la qualité de vie et contribuer à la prospérité de la métropole basé sur la collaboration entre étudiants, communauté de pratique, citoyens et experts. Lors de la présentation de son projet, Francine était par ailleurs accompagnée de sa collègue de classe de l’EMBA, Sylvie Lamarche.

Enfin, Marie-Claude Pelletier (EMBA 2012), a co-animé le Grand Panel « Montréal en santé » avec Rémi Quirion, le Scientifique en chef du Québec, devant près d’une centaine de participants. Le panel, composé d’Arielle Beaudin, Start up Festival Montréal, Nathalie Bondil, directrice générale, Musée des Beaux-Arts de Montréal, Fabrice Brunet, Directeur général, CHU Ste-Justine, Alain Dancyger, CEO, Grands Ballets Canadiens de Montréal, Martin Leblanc, Président, CAPRION, Tania Paracini, Directrice générale, Tremplin Santé et Francis Vailles, journaliste, La Presse s’est prononcé ce que devrait être un « Montréal en santé », ses obstacles, atouts et priorités.

Enfin, Marianne Vandenbosch, directrice du programme EMBA McGill — HEC Montréal, offrait récemment, dans un article du Guide TopExecutive Career, un conseil important aux nouveaux diplômés d’Executive MBA afin de tirer avantage au maximum de leur diplôme EMBA: «Ayez de l’impact». En voyant l’implication des diplômés de l’EMBA McGill-HEC Montréal à «je vois mtl», on peut conclure que les diplômés ont su mettre en pratique ce judicieux conseil.