En l’honneur du Mois de l’histoire des Noirs, l’EMBA McGill-HEC Montréal met en lumière quelques-uns de ses diplômés noirs les plus brillants. Ils partagent leurs réflexions, leurs parcours inspirants et ce que signifie pour eux le Mois de l’histoire des Noirs.

Voici le portrait de:

Fabienne Colas

Fondatrice, Fondation Fabienne Colas

Diplômée 2021 de l’EMBA McGill-HEC Montréal

 

  • Que faites-vous dans la vie?

Actrice, réalisatrice, productrice, entrepreneure, conférencière et consultante en diversité et inclusion

  • Quelle est votre mission personnelle?

L’inclusion de la diversité au cinéma et à la télévision et dans les sphères décisionnelles.

  • Pourquoi est-ce important à vos yeux? 

La télévision et le cinéma doivent être le miroir de notre société et en refléter la réalité démographique. Ce qui n’était et n’est toujours pas le cas. Je vois des signes d’avancement encourageants mais on a encore du travail à faire. Pour arriver il faut aller bien plus loin et c’est ma mission!

  • Pourquoi avez-vous décidé de faire cela dans la vie?

Quand je suis arrivée au Québec, quoique j’étais une actrice connue en Haïti et avec l’ambition de faire carrière à Montréal, toutes les portes m’étaient fermées ici. Je ne décrochais pas d’auditions pour de grands rôles – je n’avais ni la bonne couleur, ni le bon accent. C’était triste et frustrant. J’ai donc décidé d’utiliser ma frustration comme levier pour créer un mouvement et j’ai fait de la diversité à l’écran et derrière la caméra mon cheval de bataille. J’ai donc décidé de transformer ma frustration en action positive. Réal Barnabé, Emile Castonguay et moi, nous avons donc créé la Fondation Fabienne Colas qui bâtit des ponts et favorise l’inclusion de la diversité dans les arts.

  • Que représente le Mois de l’Histoire des Noirs pour vous?

C’est une période importante dans l’année où chacun a l’opportunité de découvrir l’Histoire et célébrer les œuvres, les réalisations des peuples noirs et de personnalités inspirantes. Bien qu’il soit important de parler de diversité, d’inclusion et d’équité tout au long de l’année, le Mois de l’Histoire des Noirs est une occasion de conscientiser la population, de créer des discussions, et d’offrir une visibilité aux gens des communautés noires. C’est l’occasion de découvrir tout plein d’activités et d’événements inspirants qui peuvent nous éduquer, nous inspirer et nous divertir autrement. Nous sommes fiers d’offrir chaque année d’ailleurs le Festival du Film Black de Toronto, le Festival du Film Black d’Halifax et Fondu au Noir à Montréal pendant le mois de février. Sur le site de la Fondation Fabienne Colas tout y est!

  • Quelles sont les réalisations dont vous êtes le plus fière?

En 17 ans, la Fondation Fabienne Colas a pu créer 12 festivals au Canada, les États-Unis, en Haïti et au Brésil qui offrent une vitrine et une voix à des réalisateurs noirs qui, autrement, resteraient invisibles; soutenu et accueilli plus de 5,000 artistes et plus de 2 millions de festivaliers sont venus voir des films sur les réalités noires et des performances avec des artistes des communautés noires. Notre programme coup de cœur c’est définitivement l’incubateur Être Noir.e au Canada de la Fondation Fabienne Colas qui donne aux jeunes noirs l’opportunité que je n’ai pas eue. Ce programme, présenté par Netflix en collaboration avec la Banque Nationale, se déploie dans six villes canadiennes (Montréal, Toronto, Halifax, Ottawa, Calgary et Vancouver) et soutient des jeunes cinéastes noirs de 18 à 30 ans en les accompagnant dans la réalisation de leur premier court-métrage. Depuis, j’utilise mon expérience dans des conférences pour encourager les gens racisés et les femmes à se lancer en affaires, à se dépasser, à foncer, et surtout, à ne pas prendre un non pour une finalité. Lorsqu’une porte se ferme, une autre s’ouvre et c’est souvent l’opportunité dont on avait besoin pour réaliser notre rêve.

  • Vous avez obtenu une subvention de 3 millions de dollars du gouvernement fédéral canadien pour créer l’Institut Festwave. Pouvez-vous nous en parler?

Les créateurs canadiens noirs ne manquent pas de talent. Ils manquent d’opportunités et de soutien. Le soutien nécessaire pour acquérir les compétences essentielles au lancement d’une entreprise prospère dans l’industrie du cinéma et de la télévision. L’Institut Festwave travaillera avec l’industrie pour compléter les offres de formation existantes afin de contribuer à créer une industrie cinématographique et télévisuelle plus inclusive et équitable. Ce financement est assez révolutionnaire pour nous en termes de création d’opportunités pour les entrepreneurs noirs du secteur. Cet institut est pour la Fondation Fabienne Colas l’aboutissement de plus de 17 années de travail acharné à livrer un impact social, culturel et économique au Canada et dans le monde.