Alain_Pinsonneault_EMBA_McGill_HEC_opt

Une « équipe virtuelle » est généralement une équipe qui est géographiquement dispersée, ou une équipe qui travaille à distance. Comme les équipes virtuelles sont de plus en plus communes dans les organisations, il est intéressant de comprendre les facteurs qui influencent leur productivité.

Alain Pinsonneault, codirecteur de l’EMBA McGill HEC Montréal, est aussi professeur-chercheur pour l’université McGill. Un de ses articles sur le sujet des équipes virtuelles, « Virtual Teams Demystified: An Integrative Framework for Understanding Virtual Teams », écrit avec la collaboration de Olivier Caya (Université Sherbrooke) et Mark Mortensen (INSEAD, France), a récemment été sélectionné comme meilleur article publié dans l’« International Journal of e- Collaboration (IJEC ) » au cours de l’année 2013.

L’article développe un cadre théorique permettant de comprendre l’efficacité des équipes virtuelles en se basant sur de nombreux éléments précédemment étudiés dans la littérature. L’article démontre qu’il y a plusieurs éléments clés des équipes virtuelles qui influencent la qualité de leur production tels que :

  • la complémentarité de l’expertise des membres de l’équipe;
  • le développement d’une culture de collaboration et de partage dans l’équipe;
  • le développement d’une compréhension commune de l’objectif de l’équipe ainsi que du processus de travail et de la culture de l’équipe;
  • la création d’un bon climat collectif (où il y a de la confiance et une cohésion d’équipe);
  • la communication fréquente entre les membres de l’équipe et maintenue grâce à différents canaux tels que le courriel, le téléphone, la vidéoconférence, et des réunions face à face.

L’étude a également des implications importantes pour les gestionnaires. Le gestionnaire pourrait utiliser le cadre élaboré pour identifier les facteurs clés de succès dans la gestion d’équipes virtuelles et comme un guide pour la gestion de ces équipes.

Enfin, voici le résumé de l’article scientifique :

Virtual teams have been researched intensely in the last ten years and there is a growing body of literature on the topic. At this point, we need an integrative theory-driven framework through which we can conceptualize the notion of virtual teams and organize and make sense of prior research. This can help us better understand what drives virtual team dynamics and ultimately effectiveness and can guide future research on the topic. Drawing on models of team effectiveness and emergent processes and states, we develop a framework for understanding virtual team dynamics. We then use this framework to review and synthesize one hundred and twenty-one empirical studies of virtual teams published since 1990. We analyze the direct and indirect antecedents of virtual team effectiveness and identify key gaps in both our knowledge of, and approach to studying, virtual teams. We outline areas for future research and discuss the implications or our paper for practice and for the study of virtual and traditional teams.

Source: Caya, O., Mortensen, M., & Pinsonneault, A. (2013). Virtual Teams Demystified: An Integrative Framework for Understanding Virtual Teams. International Journal of e-Collaboration (IJeC), 9(2), 1-33