change projectTout au long de l’année, tous les participants ont travaillé sur un projet de changement dans leur organisation. Ils ont tout d’abord identifié un besoin de changement dans leur entreprise et l’y ont implémenté. En plus de s’assurer que le changement soit réalisé, l’objectif du projet était de comprendre ce qui fonctionne bien et moins bien dans la gestion du changement, d’évaluer leur propre capacité à favoriser le changement et la volonté de leur organisation à changer, et enfin, de quelles façons ils étaient en mesure d’améliorer ces deux aspects.

La fin de semaine dernière, lors du dernier module, le Catalytic Mindset, chaque participant a présenté son projet de changement et ses apprentissages. Nous avons donc entendu parler, entres autres, de l’implémentation d’une stratégie digitale, de la réorganisation d’un entrepôt et l’inventaire de pièces de rechanges, de la mise en place d’un système CRM, de l’introduction d’une nouvelle façon de livrer les projets de technologie de l’information et de l’implantation d’un bureau de gestion de projets. En se basant sur ces présentations, les participants ont développé leurs propres meilleures pratiques pour la gestion du changement et ont pu débattre et discuter de celles-ci non seulement entres eux mais aussi avec deux gestionnaires ayant beaucoup d’expérience en gestion du changement: Roman Oryschuk, directeur général et fondateur de Global Change Leaders, et ancien président et chef de la direction de GE Capital Solutions Europe, ainsi qu’avec Sylvain Lafrance, ancien vice-président principal des services français de Radio Canada et un membre de l’Ordre du Canada.

Situé à la fin de la partie «cours» du programme, le projet de changement permet de mettre en pratique plusieurs concepts et cadres théoriques appris tout au long de l’année en les intégrant dans les organisations des participants. Il s’agit d’un excellent exemple pour démontrer à quel point le programme est personnalisé et comment les cours reflètent et s’intègrent à la réalité en entreprise alors que chacun des participants choisi le projet qui répond véritablement à ses besoins et à ceux de son organisation.